“You are fish”. Homo aquaticus by Paul Willems

Renata Jakubczuk

Abstract


The narrative work of Paul Willems is filled with the presence of the liquid element. While the elements of the aquatic world are often part of novelistic diegesis, they are not as easily rendered in the theater. The article has for its purpose the examination of the presence of the aquatic element in the plays of the Belgian author. Therefore, the hermeneutic study will focus on various manifestations of water, grouped into four thematic parts ranging from metonymic water, through metaphorical and symbolic water, to anthropomorphic water.


Keywords


Paul Willems; theater; water; motives

References


Angelet Ch. (1998) : Dictionnaire des Lettres françaises. Le XXe siècle. Édition réalisée sous la direction de Martine Bercot et André Guyaux. Paris : Le Livre de Poche, pp. 1163-1164.

Aron P. (1995) : La mémoire en jeu. Une histoire du théâtre de langue française en Belgique. Bruxelles : Théâtre National de Belgique / La lettre volée.

Bachelard G. (1942) : L’eau et les rêves. Essai sur l’imagination de la matière. Paris : Librairie José Corti.

Bosquet de Thoran A. (2002) : « Une vie en reflet d’elle-même », in : F. van de Kerckhove (dir.), Paul Willems, l’enchanteur. New York : Peter Lang, pp. 138-147.

Brunel P. (dir.) (1988) : Dictionnaire des mythes littéraires. Paris : Éditions du Rocher.

Cousseau A. (2001) : « Ophélie : histoire d'un mythe fin de siècle ». Revue d'histoire littéraire de la France 2001/1 (Vol. 101), pp. 105-122.

Denis B. et Klinkenberg J.-M. (2005) : La littérature belge. Précis d’histoire sociale. Bruxelles : Éditions Labor.

Emond R., Ronse H., Kerckhove van de F. (dir.) (1984) : Le monde de Paul Willems. Bruxelles : Éditions Labor, Archives du futur.

Kerckhove van de, F. (2004) : « Le Fonds Paul Willems », Textyles 24/2004, mis en ligne le 12 juin 2012, consulté le 28 février 2018. URL : http://journals.openedition.org/textyles/777

Loriau H.-F, Pantkowska A. (2001) : « Paul Willems : le dernier écrivain belge ? ». Poznań : Studia Romanica Posnaniensia, UAM, vol. 28, pp. 149-162.

Pavis P. (2009) : Dictionnaire du théâtre. Paris : Armand Colin.

Petijean A. (1992) : « La figuration de l’espace et du temps dans les dialogues de théâtre ». Pratiques, no 74, juin 1992.

Quaghebeur M. (1998) : Balises pour l’histoire des lettres belges. Bruxelles : Éditions Labor.

Quaghebeur M. (1990) : Lettres belges entre absence et magie. Bruxelles : Éditions Labor.

Tordeur J. (2000) : « Le parler d’un ange », préface à Paul Willems, Elle disait dormir pour mourir. Bruxelles : Cahiers du Rideau 25, pp. 5-7.

Willems P. (1998) : Un arrière-pays. Rêveries sur la création littéraire. Louvain-La-Neuve : Presses Universitaires de Louvain UCL, Chaire de Poétique 3.

Willems P. (2000) : Elle disait dormir pour mourir. Bruxelles : Cahiers du Rideau 25.

Willems P. (1989) : La Ville à voile suivi de La Vita breve. Bruxelles : Éditions Labor.

Willems P. (1962) : Il pleut dans ma maison. Bruxelles : Éditions Brepols.

Willems P. (1995) : Théâtre (1954-1962). Off et la lune, La Plage aux anguilles, Marceline. Bruxelles : Éditions Labor et Archives et Musée de la Littérature.

Wright B. (1984) : « La puissance créatrice de l’eau dans l’œuvre de Paul Willems », in : R. Emond et al. (dir.), Le monde de Paul Willems. Bruxelles : Éditions Labor, Archives du futur.




DOI: http://dx.doi.org/10.17951/lsmll.2018.42.3.90
Data publikacji: 2018-10-05 14:27:37
Data złożenia artykułu: 2018-04-06 08:28:39

Refbacks

  • There are currently no refbacks.


Copyright (c) 2018 Renata Jakubczuk

Creative Commons License
This work is licensed under a Creative Commons Attribution 4.0 International License.